Clematis : oui, je le veux !

Publié le 27/07/2019 - Catégorie : Élixirs floraux

Première sensation

Quand une fleur de Bach vient nous toucher tout particulièrement, c’est comme si on la comprenait enfin dans toute sa vibration et son essence.

Je vous livre ici mon expérience avec Clematis (Clématis) qui a été assez bouleversante tant la prise de conscience a été grande. C’est en discutant avec mon formateur que j’ai pu comprendre toute sa dimension et sa beauté.

Premier élixir

Une des premières Fleurs de Bach que j’ai utilisé c’est elle, la belle Clematis Vitalba, issue de la famille des Renonculacées.

En démarrant ma formation, son nom me plaisait sans trop savoir pourquoi. Je trouvais que sa botanique était assez surprenante par rapport au fait de s’élever sans cesse, sans jamais retomber. Cet élixir de Bach s’utilise principalement pour les personnes rêveuses, dans la lune, peu présentes à la réalité et manquant de concentration. Elles sont plus souvent préoccupées par l’avenir que par le présent.

Quelques mois plus tard, grâce à cet échange avec mon formateur, j’ai réalisé à quel point elle me correspondait et pourquoi. Il avait su mettre les mots parfaits sur un ressenti confus. Je le traduis ici, en essayant d’être fidèle à notre conversation :

« Clematis c’est quand on est plein de rêves, que l’on a la conscience du très Grand. On peut alors avoir du mal à matérialiser ses rêves et se sentir déçu de sa vie. Comme si on ne se réalisait pas vraiment. C’est comme une rupture entre deux dimensions. Alors, cet élixir nous permet d’incarner nos souhaits dans la matière, la forme, de se reconnecter à la Terre, de s’ancrer profondément dans la réalité. Et ainsi vivre ce que l’on a à vivre, dans le temps qui nous est imparti. Ici et maintenant. En affirmant clairement : je le veux ».

Premier électrochoc

En recevant ces mots, j’ai ressenti un immense frisson intérieur. C’est comme si la vibration de la fleur était venue inonder les cellules de mon corps et mon âme, pour encoder son message. Chaque Fleur de Bach est comme une clef qui nous permet d’ouvrir de nouvelles portes et de voir les choses autrement. Se risquer à prendre Clematis, c’est se donner l’autorisation de vivre une vie imparfaite mais heureuse, en s’enracinant dans le concret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *