Une histoire avec Sweet Chestnut (Châtaignier)

Publié le 08/11/2019 - Catégorie : Élixirs floraux

Le métier de Conseillère en Fleurs de Bach permet d’accompagner diverses problématiques et de travailler avec un public très large. La volonté du Dr Bach était de créer une méthode simple qui s’adresse à tous les âges de la vie.

Aujourd’hui, je voudrais partager avec vous une histoire autour du dernier des élixirs floraux : celui de Sweet Chestnut / Châtaignier (Castanea Sativa), découvert en 1935 et préparé par la méthode de l’ébullition. Au-delà de ses nombreux bienfaits, je voudrais me focaliser sur un de ses potentiels de transformation : la capacité de mourir pour renaître.

Le processus de naissance

Parmi les 38 quintessences, un grand nombre d’entre elles sont utiles pour assister la mère et le bébé, du premier mois de gestation jusqu’au post-partum.

Lors d’un accompagnement auprès d’une femme enceinte, j’avais conseillé à la future maman d’emporter avec elle quelques élixirs pour la maternité, dont celui du Châtaignier. Cette Fleur de Bach peut être recommandée quand le terme est déjà passé ou bien pour soutenir le travail de délivrance.

Malgré tout, rappelons-nous que la méthode des Fleurs de Bach n’est pas une médecine allopathique et que chaque cas est unique. Cet élixir peut permettre d’éviter une césarienne en urgence mais on ne peut garantir un résultat pour 100% des cas.

Si nous en revenons au processus de naissance, nous pouvons dire que naître à la vie, c’est aussi mourir de quelque chose. Le foetus doit abandonner une situation de confort dans le ventre maternel pour aller vers un monde dont il ignore tout. Quant à la mère, accoucher nécessite implicitement de quitter son état de femme enceinte pour faire passage à la vie. 

Lâcher-prise

La jeune femme dont je vous parle ici, avait décidé d’avoir un accouchement le plus naturel possible. Elle avait pu bénéficier d’une salle de naissance et pouvait adopter n’importe quelle position pour mettre bas. Cependant, comme pour beaucoup de mères, le travail de délivrance commençait à s’éterniser. Elle se fatiguait énormément et le bébé aussi.

Au bout de quelques heures, elle s’est souvenue des mots que j’avais utilisés pour décrire les effets de l’élixir de Châtaignier. Je vous retranscris ici ses propos :

« le flacon était resté dans mon sac et se trouvait loin de moi, alors je me suis remémorée ce que vous m’aviez dit : faire passage, laisser-aller, mourir pour renaître. En mon fort intérieur, j’ai parlé à mon bébé et je l’ai encouragé en lui disant : vas-y, on va y arriver ensemble, on a envie de te voir et de te serrer dans nos bras. Et puis d’un coup j’ai eu une sensation intense dans mon bassin et j’ai senti que le moment tant attendu arrivait ».

Le pouvoir de l’intention

Je trouve ce témoignage particulièrement émouvant. Il me semble également très révélateur de la puissance vibratoire des Fleurs de Bach. En se reliant psychiquement au message de la quintessence florale, cette jeune femme a réussi à ouvrir le chemin à son bébé.

Ce pouvoir de la pensée est assez stupéfiant. C’est pour cette raison qu’il est intéressant de proposer à nos clients de poser une intention lors d’un travail avec un flacon personnalisé. Ainsi, la rencontre avec l’élixir prend une toute autre dimension à l’intérieur de nous. C’est comme si nous donnions une feuille de route à la fleur pour la guider vers notre désir de changement

Photo de Sweet Chestnut par François Deporte (Formateur Agréé Centre Bach et Créateur des Fleurs de l’Atlas)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *