Proposer conjointement des Fleurs de Bach à la mère et à l’enfant

Publié le 12/03/2022 - Catégorie : Élixirs floraux

Au fil du temps, de nombreux auteurs en psychologie ont publié des théories majeures concernant le développement psycho-affectif de l’enfant : Spitz (syndrome de l’hospitalisme), Bolwby (notion d’attachement), Piaget (les stades de développement), Winnicott (la mère suffisamment bonne), Malher (processus de séparation/individuation) ou encore Brazelton (échelle d’évaluation du comportement néonatal).

Tous ont montré l’existence d’un lien d’attachement particulier entre le bébé et sa mère durant les premiers mois de la vie. Chacun est à la fois le miroir et le réceptacle des émotions de l’autre. La symbiose est telle que le bébé ressent profondément (et vice versa) ce que vit sa mère. Cet état de fusion permet un développement moteur, émotionnel, intellectuel et psychique optimal du nouveau-né. 

Le nourrisson passe ensuite par des étapes de séparation/individuation qui  permettent au couple mère/bébé de se détacher progressivement l’un de l’autre, à travers des expériences de : présence-absence, plein-vide, sécurité-insécurité. Ce détachement représente beaucoup de joies pour la mère mais aussi de nombreux deuils symboliques. Elle est donc partie prenante quand l’enfant vit des épisodes émotionnels intenses en lien avec sa croissance et son autonomisation. Ainsi, si elle n’accepte pas de se mettre en paix avec ses émotions, l’enfant pourra ne pas se sentir suffisamment « autorisé » à bouger quelque chose de son côté. Proposer deux flacons distincts permet donc de travailler sur les émotions individuelles et la bulle maman-bébé.

D’autre part, il y a chez la maman une forte charge émotionnelle en lien avec la problématique de l’enfant. Par exemple, si un bébé rencontre des problèmes de sommeil, la mère est généralement très fatiguée et à bout de nerfs. Elle a besoin que le Conseiller Agréé aide l’enfant (et donc la maman) à retrouver des nuits sereines. Cette tendance à polariser le problème sur l’autre nécessite donc de travailler à la fois sur les attentes de la maman et le terrain émotionnel de l’enfant. Le travail du florithérapeute consistera en grande partie à aider la mère (ou les parents) à verbaliser sa demande, tant implicite qu’explicite. 

Pour terminer, notons que la place du père auprès de l’enfant est également très importante et beaucoup plus reconnue de nos jours. Il a un grand rôle à jouer dans la relation mère-bébé car il est le tiers séparateur nécessaire dans cette symbiose. Le père est également très impliqué émotionnellement même s’il ne l’exprime pas toujours. Pouvoir l’inclure dans les entretiens est extrêmement bénéfique car il fait partie intégrante de cette systémie familiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.