Psychanalyse florale #2 : Aspen

Publié le 02/02/2022 - Catégorie : Élixirs floraux

Il y a des Fleurs de Bach faciles à apprendre et à reconnaître à l’intérieur de soi, tandis que d’autres demandent du temps à être apprivoisées. D’expérience, je peux vous dire que chaque Conseiller Agréé a un long apprentissage à faire pour s’approprier les profondeurs de chaque élixir floral. Il faut avoir la patience de traverser différentes strates de compréhension à la fois intellectuelles, émotionnelles, physiques et spirituelles.

De manière plus générale, nous traversons tous les trente-huit remèdes de Bach au cours de notre vie. Malheureusement, notre méconnaissance théorique et pratique nous fait passer à côté de l’apprentissage qu’ils proposent.

C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi avec Aspen (Tremble). J’ai été immergée pendant des mois dans la sensation de peur diffuse dont parle cet élixir, sans avoir la chance de me servir du rééquilibrage émotionnel positif qu’il nous offre. Puis plus récemment, je l’ai redécouvert au regard de l’actualité sanitaire que nous venons de vivre. 

Je vous propose une histoire en deux temps autour de cette Fleur d’Aspen. L’une faisant référence à une situation passée dont le scénario correspond parfaitement à la description faite par Bach. L’autre étant axée sur des ressentis plus actuels qui ouvrent sur une perspective plus contemporaine de cette quintessence.

Approche classique : un éther floral saisissant

En 2016, j’ai décidé de tout quitter pour m’installer dans une nouvelle région. Pressée par le temps, j’ai commis quelques erreurs dans le choix de mon lieu de vie qui ont rapidement entraîné des difficultés.

En plus de ces préoccupations, je n’arrivais pas à trouver le repos dans mon appartement. J’avais la sensation étrange d’une présence qui flottait tout autour de moi. Cela me donnait presque la chair de poule. Ces impressions devenant de plus en plus fréquentes et prégnantes, des angoisses sont apparues, de jour comme de nuit.

Ce sont des peurs que nous pouvons tous éprouver dans certains lieux : un hôpital, un cimetière, une rue sombre, une cave, etc. Il est très difficile de décrire ce que nous percevons car tout semble flou et imperceptible. Nous pouvons juste parler de sensations, de ressentis, d’impressions sans pouvoir les nommer précisément. A cette époque, je me retenais d’en parler par crainte de passer pour une folle.

A travers cette histoire, nous retrouvons bien la définition donnée par le Docteur Bach au sujet de cet élixir : 

« Concerne les craintes vagues, pour lesquelles il ne se peut donner aucune explication, aucune raison. Le patient peut cependant être terrifié par il ne sait quoi de terrible sur le point d’arriver. Ces vagues et inexplicables craintes peuvent le hanter de nuit ou de jour. Ces malades craignent souvent de parler aux autres de leurs troubles. »

Ainsi, si j’avais pu connaître (et reconnaître) Aspen à l’intérieur de moi, j’aurais pu retrouver confiance, sécurité et plus de rationalité.

Perspective plus actuelle : effrayante épidémie 

Je ne sais pas si vous avez déjà croisé un Tremble mais il est très « parlant » de se tenir sous cet arbre. Les chatons (puis les feuilles) s’agitent dans le vent comme si le végétal tout entier frissonnait de peur. Cette sensation, nous l’éprouvons particulièrement depuis le début de l’épisode sanitaire lié au Covid19. Nous sommes bombardés d’informations, plus inquiétantes les unes que les autres.

Débattre des tenants et des aboutissants de cette épidémie n’est pas le sujet de cet article. Mon propos tourne plutôt autour de la personnification que nous en avons faite. Il suffit de repenser à certaines publicités, comme celles où l’on voit des postillons s’échapper de la bouche d’une personne et se répandre dans la pièce où se trouvent les autres membres de sa famille. Cette maladie, suffisamment inquiétante dès le départ car inconnue, a fini par devenir un mal à part entière où toute personne peut potentiellement être porteuse de la mort. Chaque variant est devenu un agent malfaisant pouvant nous contaminer à tour de rôle et évoluer de manière plus ou moins grave. Quoi de plus effrayant que quelque chose que nous ne pouvons ni voir ni maîtriser ?

Le Covid n’est plus seulement une maladie mais un nuage morbide qui flotte dans l‘atmosphère en attendant de trouver sa proie. Une peur intense et indéfinissable a réussi à s’emparer de notre esprit. A force de le faire exister sous cette forme, nous nous sommes éloignés de la raison, que ce soit dans le faire ou dans l’être.

Pour conclure

Cette épidémie a affecté nombre de domaines de notre vie. J’insiste ici sur celui de la santé mentale, largement sous-estimé depuis deux ans. En raison de cette tonalité « Aspen » dans notre manière de vivre le Covid, nous avons assisté à la création d’une forme de psychose collective, entraînant une perte de contact temporaire avec la réalité. Ainsi l’élixir de Tremble est une proposition de rééquilibrage intéressante nous permettant de reprendre nos esprits.

Il nous appartient de retenir la leçon proposée par cette quintessence florale et de l’identifier plus facilement. Elle peut nous aider à faire face avec davantage de sang froid à bien des situations, présentes ou à venir sous la forme de peurs diffuses liées à l’environnement, une crise économique ou migratoire, etc.

Un autre article à (re)découvrir 

Outre ce phénomène Apsen, vous pouvez retrouver un premier article que j’avais écrit en février 2021. Il fait le lien avec un autre élixir floral appelé : Wild Rose (Eglantier).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.